Cinq déceptions chez le Canadien depuis le début de la saison

Des départs plus difficiles!

Cimon Asselin

Le Canadien de Montréal connait globalement un bon début de saison 2022-23 avec un dossier de 9-8-1 pour 19 points en 18 rencontres.

Nick Suzuki
mène l'attaque de la formation montréalaise avec 11 buts et 23 points en seulement 18 matchs. À 23 ans, l'avenir est fort prometteuse pour le jeune capitaine Suzuki.

Cole Caufield
est également en feu depuis le départ de la campagne alors qu'il totalise déjà lui aussi 11 buts à seulement 21 ans. 

Devant le filet, le gardien Samuel Montembeault impressionne avec une moyenne de 2.83 et .915% malgré une dernière sortie plutôt difficile. 

La défensive du Canadien fait un travail honnête en considérant que le club compte sur plusieurs jeunes arrières, notamment avec Arber Xhekaj, Jordan Harris et Kaiden Guhle

Le premier choix au total du Tricolore lors du dernier repêchage, Juraj Slafkovsky, continue son apprentissage et démontre une belle progression. Le jeune slovaque de 18 ans affiche 3 buts et 4 points en 13 parties. 

Il y a toutefois quelques déceptions dans la formation. Avec 5 buts et 8 points jusqu'à présent, Mike Hoffman est fortement critiqué par de nombreux partisans mais en modérant les attentes envers lui, sa récolte est raisonnable dans les circonstances. 

Joel Edmundson
a manqué beaucoup d'action donc il faudra lui laisser encore quelques matchs pour s'ajuster. 

Voici cinq déceptions chez le Canadien depuis le début de la saison : 

5. Jake Allen


Avec une moyenne de 3.33 et .898%  en 12 parties, il s'agit d'un début de saison légèrement plus difficile pour Jake Allen. Il a toutefois connu quelques excellents départs mais certaines sorties sont beaucoup plus difficiles. L'inquiétude n'est énorme dans le cas d'Allen puisque le vétéran gardien parviendra certainement à hausser ses performances. 

4. Jake Evans 


À 26 ans, je dois vous avouer que je m'attendais à voir Jake Evans s'imposer de plus en plus cette année. Malheureusement, il figure au 44e rang des pires différentiels de la LNH avec -8 et seulement une passe en 18 rencontres. Le natif de Toronto est un joueur polyvalent qui est capable assurément d'en donner plus. 

3. Evgenii Dadonov 


Acquis des Golden Knights de Las Vegas particulièrement pour se débarrasser du contrat de Shea Weber et parce qu'il lui restait une seule année à son contrat, les attentes étaient faibles envers Evgenii Dadonov. Il ne totalise qu'un but en 14 matchs mais c'est surtout son implication qui fait réagir de nombreux partisans. D'un côté plus positif, il semble travailler plus fort depuis quelques matchs. 

2. Joel Armia 


Depuis son arrivée à Montréal lors de la campagne 2018-19, Joel Armia offre des performances en montagnes russes. Au départ, il affichait 29 buts à ses 115 premiers matchs dans les couleurs de la formation montréalaise. Cette saison, il est très décevant et ne démontre que très peu d'implication. Avec aucun point en 7 matchs et deux autres années à 3 400 000$ sur son contrat, il sera difficile pour Kent Hughes de le transiger s'il ne se replace pas. 

1. Jonathan Drouin 


Je n'ai jamais été de ceux qui s'amusent à critiquer haut et fort Jonathan Drouin. Le québécois a connu des moments difficiles après avoir connu un bon départ à Montréal lorsqu'il avait été transigé contre Mikhail Sergachev. Mais cette saison, il est une déception énorme dans son jeu et il a même été laissé de côté par Martin St. Louis. De plus, il s'est blessé et devra maintenant s'absenter pour plusieurs semaines.