article

Changement majeur pour l'avantage numérique du CH!

On avait pas vu ça depuis Kovalev...

Partager sur Facebook

Jonathan Drouin faisait ses débuts officiels avec le Canadien hier soir face aux Capitals de Washington. En plus d'obtenir une passe et un temps de jeu de 18:44, Drouin a surtout impressionné par la qualité de son jeu en avantage numérique.

Alors que Le Québécois de 22 ans a passé presque dix minutes sur le jeu de puissance dans ce match, il a su démontrer l'étendue de son talent en prenant de bonnes décisions le long des rampes tout en conservant la rondelle afin de créer de l'espace pour ses coéquipiers. Positionné au cercle droit, là où faisait fureur un certain Alex Kovalev dans un passé pas si lointain, son calme avec la rondelle, son sens du jeu et ses habiletés ont directement mené au but égalisateur de Max Pacioretty en milieu de deuxième période.

Arpon Basu d'Athlétique Montréal rapportait d'ailleurs les propos de Claude Julien après la rencontre, lui qui semblait heureux de pouvoir compter sur le talent d'un joueur comme Drouin :

« Jonathan peut voir et faire beaucoup de choses sur la glace. Nous allons continuer de travailler avec ce qu'il a à nous offrir. »

L'ancien du Lightning dit s'être inspiré de nul autre que le légendaire Pavel Datsyuk lorsqu'il évolue sur le jeu de puissance. Il a grandit en le regardant jouer et continue encore aujourd'hui de visionner des clips de l'un des meilleurs centres de l'histoire de la LNH qu'on qualifiait de magicien sur la patinoire. 

Avec un nouveau tacticien en Claude Julien et un joueur polyvalent comme Drouin pour tenter d'améliorer l'attaque à cinq, le Canadien jouit d'une unité moins prévisible que lors des quatre dernières saisons, où ils n'avaient su faire mieux que le 13e rang à ce chapitre.