C'est peut-être la fin pour le duo Jonathan Drouin/Max Domi

Est-ce que c'est la fin pour le duo?

Publié le par Remi Aboussouan dans Canadiens
Partager sur Facebook
162 162 Partages

Depuis le début de la saison, le duo formé par Jonathan Drouin et Max Domi fait le bonheur de Claude Julien et des fans du Tricolore. L'arrivée de Domi a réellement donné un nouveau souffle à Drouin et les résultats parlent d'eux-mêmes alors que les deux attaquants trônent au sommet des pointeurs de l'équipe: Domi tout en haut avec ses 39 points, et Drouin au deuxième rang (à égalité avec Tomas Tatar) avec 33 points. 

Mais depuis quelques temps, on dirait que le courant passe beaucoup moins entre les deux joueurs de 23 ans. Domi n'a pas marqué au cours de ses 14 derniers matchs et Drouin n'a inscrit qu'un seul petit point à ses 6 derniers départs. Claude Julien a d'ailleurs laissé tomber une phrase qui en dit long, mercredi, sur sa patience qui commence tranquillement à s'effriter.

«On peut toujours les séparer à un moment donné si les choses ne fonctionnent pas», a déclaré l'entraîneur-chef du CH.

Domi ne s'en fait pas trop avec sa léthargie de 14 matchs sans marquer. 

«Je n'ai jamais été un gars qui saute sur la feuille des statistiques après les matchs, a-t-il expliqué hier. Si je vis une disette, je n'en ai aucune idée. À quand remonte mon dernier but? Je n'ai pas marqué depuis combien de matchs? Je ne me pose pas ces questions. Je ne connais pas les réponses parce que ce n'est pas important pour moi. Et ce ne serait pas productif que de m'attarder à ça. On a gagné plusieurs matchs cette saison et je dirais que c'est tout ce qui compte à mes yeux.

«À mon avis, les statistiques, c'est la chose la plus surestimée du sport professionnel. C'est un sport d'équipe, et tout ce qui importe, c'est la position de l'équipe au classement.»

Même son de cloche du côté de Jonathan Drouin:

«Après le match, les fans vont voir les statistiques sur NHL.com et ils veulent juger la performance des joueurs à partir de ça, mais un match de hockey, c'est plus que ça, a-t-il ajouté. On ne joue pas si mal, on crée des chances de marquer.»

Alors est-ce que Claude Julien pourrait être tenté de séparer les deux joueurs, sélectionnés l'un comme l'autre en première ronde du repêchage de 2013? Les prochains jours nous donneront une réponse. Mais d'ici-là, la patience de Claude Julien approche clairement de la limite:

«Une saison, c'est 82 matchs, et depuis le début de l'année, ils ont fait du bon travail, mais peut-être un peu moins dernièrement, a ajouté Claude Julien. Ils doivent retrouver leur rythme.»

Partager sur Facebook
162 162 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: NHL.com