article

À VOIR | Tony Marinaro pète complètement les plombs en ondes

Il n'avale pas du tout les performances du CH

Partager sur Facebook

Rien ne va plus au royaume du CH. Les Canadiens enfilaient hier un 7e revers consécutif. S'ils perdent à nouveau ce soir à Boston, ils égaleront leur pire séquence depuis les années 90. S'ils perdent leurs deux prochains matchs, il s'agira de la pire séquence de l'histoire de l'équipe.

Certains acceptent résolument le destin des Canadiens cette année et se détachent des performances de l'équipe afin de pouvoir mieux avaler les revers. D'autres en perdent leurs cheveux et en perdent leur calme. L'animateur de radio Tony Marinaro qui couvre et commente les Canadiens de Montréal au poste TSN AM 690 a complètement perdu la tête en ondes après la défaite des Canadiens face aux Devils plus tôt cette semaine.

Marinaro hurle dans son microphone et n'arrive à peine à comprendre ses propos. Sa rage est telle qu'un de ses collègues le filme pendant son accès de colère.

Il manque un peu de contexte à l'extrait vidéo et les paroles de Marinaro sont assez difficiles à comprendre, mais on l'entend beugler en anglais: "(...) ils le lancent sur l'entrée pour faire fondre la glace! Dans le désert, ils bâtissent une équipe compétitive. À Montréal, ils sont pourris!" Il fait probablement référence au fait que les Golden Knights de Las Vegas sont une très bonne formation de la LNH alors qu'ils n'en sont qu'à leur 3e saison dans la ligue. En ce qui concerne le commentaire sur la glace et l'entrée de garage, personne n'est certain de ce que cela veut dire.

Marinaro, qui travaille pour un poste de radio anglophone conclu son monologue agité en criant en français: "Y'a tu moyen!"

Il s'agit d'une réaction plutôt exagérée et comique de la part de Marinaro, mais on le comprend. Les performances du tricolore sont loins d'être à la hauteur des attentes et plusieurs partisans sont jaloux du succès des Golden Knights. 

Meeker Guerrier, journaliste sportif à Radio-Canada dit comprendre Marinaro, mais ajoute à la blague: " Ce qui me préoccupe le plus est la santé cardiaque de Tony Marinaro!"