Retour sur l'incroyable match de 11 points d'Alexander Radulov dans la LHJMQ

Un véritable phénomène!

Cimon Asselin

En 2016-17, le Canadien de Montréal parvenait à ramener l'attaquant Alexander Radulov avec un contrat d'une saison.

L'attaquant russe est rapidement devenu l'un des favoris de la foule et il a offert des performances inspirantes pour ses coéquipiers. 

Si de nombreux partisans du Tricolore se souviennent de Radulov à Montréal, plusieurs personnes ignorent qu'il a toutefois été l'un des meilleurs joueurs de l'histoire des Remparts de Québec.



Aujourd'hui, nous vous proposons de revenir sur la rencontre la plus impressionnante de la carrière de ''Radu'' alors qu'il avait récolté 11 points lors d'un match dans la LHJMQ. 

Le 16 mars 2006 à 14h00, les Remparts de Québec se préparent à recevoir l'Océanic de Rimouski au Colisée Pepsi pour le dernier match de la saison régulière 2005-06. 

La formation de Patrick Roy compte plusieurs joueurs dominants dans le circuit avec notamment Alexander Radulov, Angelo Esposito, Jordan LaVallee, Mathieu Melanson et Brent Aubin. De l'autre côté, l'Océanic amorce une reconstruction suite au départ de Sidney Crosby dans la LNH. 

Avec seulement un peu plus de 3 minutes de joué, Radulov ouvre la marque en inscrivant son 55e but de la campagne avec l'aide de Mathieu Melanson. 

Crédit photo : Le Journal de Québec


Angelo Esposito double l'avance des siens seulement 20 secondes plus tard avec les aides de Brent Aubin et Jordan LaVallee. Par la suite, la tension monte et deux combats surviennent au même moment entre Nicolas Robillard et Sébastien Aspirot ainsi qu'Alexandre Mineault contre David Bouchard. 

Encore vingt secondes écroulés au tableau suite au but d'Esposito, les Remparts marquent de nouveau grâce à un but du capitaine Simon Courcelles sur des passes d'Alexander Radulov et Mathieu Melanson. 

À 3-0 avec moins de 4 minutes de disputés dans la rencontre, l'entraineur-chef de l'Océanic, Doris Labonté, décide de ramener son gardien Michael Chiasson au banc pour envoyer le jeune Tommy Legault dans l'action. 

Si ce dernier est parvenu a effectuer quelques arrêts à son arrivée devant le filet, la situation a rapidement dégénéré par la suite. 

Mathieu Melanson inscrit un 4e but pour Québec avec les aides de Radulov et Courcelles à 8:38. Un peu plus d'une minute plus tard, Félix Petit marque un autre but et le pointage est de 5-0 pour les Remparts. Sur la séquence, un troisième combat éclate entre Joey Ryan et Dave Plante. 

Avec un peu moins de 12 minutes en première période, Jordan LaVallee trouve le fond du filet sur des passes de Brent Aubin et Angelo Esposito. 

Ne sachant plus trop quoi faire pour tenter de ralentir le massacre, Doris Labonté décide de changer une seconde fois ses gardiens et retourne Chiasson dans la mêlée. 

Une minute plus tard, l'Océanic s'inscrit à la marque lorsque Sébastien Aspirot déjoue Cédrick Desjardins avec les aides de Marc-André Laroche et Jason Caron. 

Malheureusement pour Rimouski, ce but aura été l'élément déclencheur pour Alexander Radulov. Ce dernier marque le 7e filet de son équipe à 13:55, puis trouve de nouveau le fond du filet en début de 2e période avec une minute seulement de joué. Comme si ce n'était pas suffisant, Radulov marque son 4e but du match à 10:26 sur des aides de Guillaume Veilleux et Félix Petit. 

Crédit photo : RDS


Avec seulement la moitié de la rencontre de disputé, l'attaquant russe cumule déjà 4 buts et 2 passes. Quelques secondes plus tard, Maxime Lincourt marque un 2e filet pour Rimouski avec des passes à Nicholas Goyens et Maxime Tanguay. 

Comme ce fût le cas suite au premier but des visiteurs, Radulov revient à la charge et réalise une superbe passe à Mathieu Melanson moins de deux minutes plus tard pour permettre aux Remparts de marquer un 10e but dans le match.

Il y a de la frustration du côté de l'Océanic et David Bouchard s'en prend à Alexandre Mineault des Remparts. Les deux attaquants sont éjectés de la rencontre par la suite. 

Dix secondes avant la fin de la deuxième période, Brent Aubin s'inscrit à la marque sur des aides de Radulov et Melanson. Après deux périodes, la marque est de 11-2 pour les Remparts. 

À 2:07 au troisième tiers, Maxime Lacroix marque un 12e but pour Québec avec les assistances de Petit et Robillard. Moins de trois minutes plus tard, Marc-André Laroche permet à Rimouski d'inscrire un 3e filet dans le match avec les aides de Pierre-Alexandre Joncas et Maxime Tanguay. 

Après avoir vu Jordan LaVallee marquer son 2e but dans la partie en milieu de troisième période, Alexander Radulov décide qu'il est temps de terminer son spectacle en grand. Il marque le 14e but de son équipe à 13:34 sur une passe de Michal Sersen pour ensuite faire de même à 17:09 avec les aides de Marc-Édouard Vlasic et Mathieu Melanson. 

Avec 11 secondes à jouer à la rencontre, ''Radu'' n'avait pas l'intention de se contenter de six buts. Il déjoue de nouveau Chiasson sur des passes d'Angelo Esposito et Mathieu Melanson pour permettre aux Remparts de l'emporter finalement par la marque de 16-3. 

Québec termine avec 58 tirs sur le filet adverse et le pauvre Michael Chiasson accorde 13 buts sur un bombardement de 52 lancers en sa direction. 

Alexander Radulov marque l'histoire récente de la LHJMQ en terminant avec une récolte hallucinante de 7 buts et 4 passes pour 11 points. 

Voyez ses buts dans la vidéo plus bas :