article

Quatre anciens coéquipiers d'Artemi Panarin se prononcent sur les graves accusations contre lui

De nouveaux développements dans cette saga!

Partager sur Facebook

Plus tôt cette semaine, nous vous rapportions une véritable bombe dans la LNH alors que nous apprenions aque l'attaquant vedette Artemi Panarin des Rangers de New York avait temporairement quitté l'équipe après avoir été accusé en Russie d'avoir battu une jeune femme de 18 ans il y a de cela environ 10 ans.

Ces accusations provenaient de l'ancien attaquant de la LNH Andrei Nazarov qui était l'entraîneur-chef de Panarin à l'époque.

Cependant, le fait que cette histoire ressorte à ce moment précis, quelques semaines après que Panarin eût critiqué publiquement le régime de Vladimir Putin, chose inacceptable en Russie, semble soulever de nombreuses interrogations sur la crédibilité de ce qui est rapporté.

Suite à une enquête menée par la journaliste Mollie Walker du New York Times, les anciens coéquipiers de Panarin en Russie à l'époque n'ont jamais entendu quoique ce soit à propos de cet incident.

Jon Mirasty, Kip Brennan ainsi que deux autres joueurs ayant voulu conserver leur anonymité évoluaient tous dans cette équipe dirigée par Nazarov en 2011 et jamais n'ont eu vent d'une telle histoire selon eux. Tous s'entendent pour dire que Panarin était un jeune joueur drôle et de bonne humeur alors qu'un d'entre eux affirme qu'il était tellement maigrichon qu'il n'aurait même pas été capable de battre une femme de 18 ans à son avis.

De plus, selon ce que rapporte le journaliste Aivis Kalnins, un porte-parole de l'hôtel où se serait déroulé l'incident en question aurait affirmé ne pas être au courant d'un quelconque incident de la sorte.

Bref, les motivations de Nazarov, un fier supporteur de Putin, pourraient être politiques et cette histoire pourrait avoir été inventée de toute pièce pour nuire à la carrière et l'image de l'attaquant vedette.

La direction des Rangers de New York ainsi que la LNH ont tous deux affirmé publiquement supporter Panarin dans la situation.

Plus de détails suivront.