article

La LHJMQ refuse de jouer à huis clos

Voyez les détails ici

Partager sur Facebook

Suite aux déclarations du gouvernement du Québec, la LHMJQ a elle aussi été victime des restrictions sanitaires qui l'empêchent de pouvoir accueillir les spectateurs dans les amphithéâtres à travers son circuit. 

Selon ce que rapporte Mikaël Lalancette, journaliste pour Le Soleil, les dirigeants des 18 équipes du circuit Courteau ont décidé, d'un commun accord, qu'ils ne disputeraient pas de match dans un aréna vide. Ils reprendront les activités lorsque 50% des partisans pourront assister aux rencontres. Une situation financière impossible pour la ligue explique l’adjoint au Commissaire, Martin Lavallée

«Ils [les propriétaires] s’y attendaient, ils sont conscients de la situation actuelle. Ils connaissent l’importance des spectateurs en ce qui concerne notre cadre financier et les bienfaits pour la game.»
-Martin Lavallée

Une centaine de cas ont été déclarés à travers la ligue en 3 semaines, mais les dirigeants sont convaincus que leur plan de retour au jeu sera approuvé par la Santé publique. 

«On veut s’assurer de présenter des conditions gagnantes pour permettre un retour au jeu avec des spectateurs. Notre priorité de présenter un cadre crédible au gouvernement où on restreint le potentiel de risques. Après ça, on va se concentrer sur le retour au jeu.»
-Martin Lavallée

Selon Lalancette, le plan d'un retour au jeu sécuritaire serait constitué en plusieurs étapes que voici: 

1- Le retour des joueurs dans leur famille de pension, qui est déjà complété.

2-Une liste de 35 personnes par équipe, y compris joueurs et personnel entraîneur, devra être soumise afin de réduire les contacts. Seulement ceux-ci auront accès aux activités de l'équipe. Ils auront à effectuer 5 tests rapides par semaines

3-La reprise des activités régulières où les 35 membres devront être testés régulièrement. 

Avec ce plan, ils espèrent convaincre le gouvernement de les laisser accepter des spectateurs. 

 «L’objectif derrière ça, c’est de limiter les risques et les contacts. On est conscient qu’on ne peut pas tout contrôler [les enseignants, les camarades de classe, etc.], mais dans l’environnement de l’équipe, on veut restreindre les contacts le plus possible. On ne veut prendre aucune chance.»
-Martin Lavallée

Le plan devra être efficace dans 4 juridictions gouvernementales différentes. Un défi de taille explique Martin Lavallée. De plus, ils n'appliqueront pas les recommendations du gouvernement en ce qui concerne la baisse du nombre de jours en isolement pour un cas positif. Ils demeureront à 10 jours d'isolement. 

84 parties ont déjà été repoussées dû à la COVID-19. La LHJMQ affirme qu'elle réajustera son calendrier en fonction des événements. 

«Est-ce que ça va nous amener à revoir l’organisation du calendrier? Absolument! On a surmonté de gros obstacles et on va en surmonter d’autres. On va y arriver.»
-Martin Lavallée

Des décisions qui pourraient chambouler les plans de certains joueurs qui désirent faire partie du repêchage de cette année.

À suivre...