C'est la fin pour la Ligue canadienne de hockey féminin

La ligue a confirmé avoir décidé de mettre fin à ses opérations.

Publié le par Charles Rioux dans Autres Ligues
Partager sur Facebook
162 162 Partages

Dans un communiqué de presse publié sur le site de l'organisation, le conseil d'administration de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) a annoncé dimanche que la ligue cesserait ses opérations le 1er mai 2019. Selon le communiqué, le modèle d'affaires de la LCHF était devenu « insoutenable économiquement, même si la qualité du produit sur la glace était exceptionnelle ».

La nouvelle survient une semaine après la présentation de la 12e Coupe Clarkson, l'équivalent de la Coupe Stanley. Le Inferno de Calgary s'était imposé à Toronto contre les Canadiennes de Montréal, décorées de quatre Coupes Clarkson (2009, 2011, 2012 et 2017), un sommet inégalé.

La LCHF a été fondée en 2007, à la suite de la dissolution de la première Ligue nationale de hockey féminin (LNHF), avec comme principal mandat de développer le hockey féminin. La ligue comprenait six formations. Quatre formations étaient établies au Canada (Inferno de Calgary, Thunder de Markham, Canadiennes de Montréal et Furies de Toronto), une aux États-Unis (Blades de Worcester) et une autre en Chine (KRS Vanke Rays de Shenzhen).

C'est donc une centaine de hockeyeuses qui perdront leur gagne-pain cette année. Certaines alternatives s'offrent toutefois à elles, notamment la possibilité de rejoindre la nouvelle Ligue nationale de hockey féminin, créée en 2015. Pour le moment, cette ligue regroupe cinq équipes, toutes aux États-Unis (Pride de Boston, Beauts de Buffalo, Whale du Connecticut, Riveters de Metropolitan et Whitecaps du Minnesota). 

Partager sur Facebook
162 162 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Zuma Press