Tom Wilson se retrouve officiellement à l'infirmerie!

Quand le karma t'attend dans le détour!

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
72 72 Partages

Les Capitals de Washington et les Golden Knights de Vegas s'affrontaient mardi soir dans une reprise de la finale de la Coupe Stanley mais ce sont deux joueurs en particulier qui ont retenu l'attention durant ce match.

Le puissant attaquant Ryan Reaves des Golden Knights a cherché le controversé Tom Wilson des Capitals toute la soirée et a fini par le trouver.

Durant la deuxième période, Reaves a solidement frappé Wilson alors que ce dernier n'avait plus la rondelle et n'était pas en mesure de se protéger. Cependant, il s'agissait d'un coup à l'épaule et non à la tête, même s'il était dans son angle mort.

Dans sa chute, le casque de Wilson est tombé et l'attaquant des Caps s'est violemment frappé la tête sur la glace.

Visiblement en mauvais état, il a même eu besoin d'aide pour quitter la patinoire.

Reaves a reçu une pénalité majeure de 5 minutes pour sa mise en échec et a été chassé du match. Ce matin, la LNH s'est prononcé sur la question et le préfet de discipline, George Parros, a rendu son verdict.

La ligue a jugé que la pénalité qui a été imposée à Reaves durant le match hier était suffisante pour le geste commis et qu'aucune autre sanction ne serait imposée à l'attaquant des Golden Knights.

Selon ce que rapporte le Washington Post, Wilson rate le match de ce soir des Capitals en raison d'une commotion cérébrale.

Du côté des Capitals, l'entraîneur-chef Todd Reirden a affirmé après le match qu'il s'agissait d'un coup salaud à retardement sur un joueur qui n'avait aucun moyen de se protéger. Gerard Gallant des Knights a pour sa part affirmé qu'il s'agissait d'une mise en échec parfaitement légale et qui n'était pas à retardement.

Reaves avait ceci à déclarer après le match:

"Je crois qu'il admirait sa passe et il est tombé face à face avec un lion dans la jungle. Je crois qu'il m'a vu et s'il me voit, je sais qu'il tentera de m'éliminer et je n'ai pas l'intention de laisser ça arriver. Je crois que ma mise en échec était épaule à épaule et n'était pas vraiment à retardement. L'arbitre m'a dit que parce que Wilson était blessé, c'était une éjection automatique. Je n'ai jamais entendu parler de cette règle. C'était un match pour hommes et on pouvait sentir la rivalité entre les deux équipes."

Voyez les images de l'incident au bas.

"Capitals Coach Todd Reirden responds to the hit that knocked Tom Wilson out of Tuesday night's 5-2 loss in Las Vegas and left the Capitals' forward being evaluated for a possible concussion"

"Knights’ Ryan Reaves will not face supplemental discipline from @NHLPlayerSafety for his hit on Capitals’ Tom Wilson last night"

"Capitals coach Todd Reirden on Ryan Reaves' hit on Tom Wilson: . "It’s a blindside hit on an unsuspecting player who (then) hits his head on the ice."

Knights coach Gerard Gallant: "It's a clean hit. Not late at all."

“I thought he was just looking at his pass and ran into a lion in the jungle. I thought he actually saw me. It looked like he took a peek, and if he sees me I know he’s going to try to lay me out, and I’m not going to let that happen.” 

On if he thought the hit was illegal: “I thought it was shoulder to shoulder, and I didn’t think it was that late.”

On the referee’s explanation for his ejection: “He just said that because he was hurt, it was an automatic ejection. I’ve never heard of that rule before, but I’m not a ref.”

(The rule actually does exist, and reads: When a player has been assessed a major penalty for any of the infractions listed in the reference tables — Table 7 — summary of major penalties that results in an automatic game misconduct when there is an injury to the face or head, and his opponent has suffered an injury to the face or head, a game-misconduct must also be assessed.)

On the physicality of the game: “That was a man’s game out there. It kind of felt like Game 1 of the Stanley Cup final last year. Two teams that obviously carried some (bad) blood in from last year, and it was fun.”

On a prior hit in the first period in which he knocked Wilson down and chirped him after: “Nobody likes getting knocked over and laughed at.”

On if he is expecting a call tomorrow from the NHL’s Department of Player Safety:“No. I don’t think so at all.”

Partager sur Facebook
72 72 Partages