Sean Avery se défoule sur Jake DeBrusk et lance un appel à Auston Matthews après le match numéro 2

Avery ne se retient pas

Publié le par Charles Rioux dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
141 141 Partages

L'une des figures les plus controversées de la Ligue nationale de hockey vient de se mettre les deux pieds dans la controverse une fois de plus et son intervention va mettre une certaine base de supporteurs très, très en colère.

Bien sûr, nous vous parlons de l'ancien agitateur notoire des Rangers de New York, Sean Avery. Dernièrement, l'ex-joueur semble prendre plaisir à commenter le hockey. Cette fois-ci, il se prononçait sur le match numéro deux de la série opposant les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto, en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ce match qui se déroulait samedi soir a connu son lot de controverses et Avery a parlé de plusieurs de ces sujets, mais son focus et sa colère étaient principalement concentrés vers le jeune attaquant des Bruins Jake DeBrusk

Avery s'est complètement défoulé sur le jeune joueur, le traitant de «sale» à plusieurs reprises. Le problème pour Avery concerne la dangereuse mise en échec de Jake DeBrusk en troisième période à l'endroit du vétéran Patrick Marleau des Maple Leafs. Bien que légale, la mise en échec a envoyé Marleau dangereusement proche de la cloison entre les baies vitrées. Marleau a semblé s'en remettre assez bien, mais on peut facilement s'imaginer comment il aurait pu se retrouver en sérieux danger. Avery croit qu'un joueur avec 20 ans de carrière dans la ligue ne devrait jamais être traité de cette façon.

Il y a eu bien sûr une suite à la manoeuvre dangereuse de DeBrusk, venant de nulle autre que Nazem Kadri des Maple Leafs, qui a servi un dangereux double-échec à DeBrusk juste après sa mise en échec sur Marleau. Toutefois, Avery ne voyait aucun problème avec ce double-échec, même qu'il a ajouté que c'était dommage que Kadri n'ait pas cassé toutes les dents du devant de DeBrusk.

Un autre moment intérssant dans les commentaires de Avery, c'est lorsqu'il interpelle un joueur des Leafs qui s'est fait pratiquement invisible depuis le début de la série, soit Auston Matthews. Avery a invité Matthews à affronter DeBrusk dans le match numéro 3 et à jeter les gants afin d'établir le ton de la rencontre.

Partager sur Facebook
141 141 Partages

Source: Hockey Feed
Crédit Photo: Zuma Press