Régis Labeaume réagit à l'annonce d'une expansion à Seattle!

Le maire de Québec brise le silence!

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
67 67 Partages

Plus tôt cette semaine, la LNH a officiellement annoncé l'arrivée d'une autre équipe d'expansion dans sa ligue pour porter le nombre à 32.

Bien que l'arrivée de Seattle n'était pas une surprise et n'était qu'un secret de polichinelle depuis un bon moment déjà, cette annonce a eu pour effet de tourner le fer dans la plaie pour les partisans de hockey de Québec, toujours en attente qu'on leur fasse signe pour que les Nordiques reviennent une fois pour toutes dans la LNH.

Muet sur le sujet jusqu'à aujourd'hui, le maire Régis Labeaume a finalement brisé le silence lorsque dans un point de presse, un journaliste lui a posé la question. Lui qui semblait un peu agacé, s'est toutefois dit encore confiant de la faisabilité du projet.

Rappelant qu'il n'a reçu aucune promesse de Gary Bettman et ses gouverneurs lors de la construction du nouvel amphithéâtre, il a cependant réitéré que Pierre-Karl Péladeau était toujours l'homme de la situation avec Québecor pour intervenir le moment venu et faire l'acquisition d'une franchise lorsque la ligue le jugera opportun:

"On n'a eu aucune promesse de club quand on a construit l'amphithéâtre, comprenez-nous bien. On l'a dit et redit. Québecor a l'argent, elle a tout ce qu'il faut. Ils sont gestionnaires de l'amphithéâtre et il y a un contrat de 25 ans. Ils ont les plateformes médiatiques et ils ont l'argent dans leurs poches. Québecor est capable de payer ça."

Labeaume a d'ailleurs invité les journalistes qui veulent obtenir des réponses à contacter le président et chef de la direction de Québecor lui-même, Pierre Karl Péladeau.

De son côté, Québecor, par l'entremise d'un communiqué, a toutefois refusé de commenter le dossier de la LNH et Seattle lorsque les journalistes les ont contactés.

Avec maintenant 16 équipes par conférence, tout porte à croire qu'un possible retour des Nordiques devra inévitablement passer par un déménagement, un peu comme Winnipeg qui avait accueilli les Thrashers à l'époque.

Québec est orpheline de hockey de la LNH depuis maintenant plus de 20 ans, alors que les Nordiques ont déménagé pour le Colorado en 1995.

Avez-vous toujours confiance en un retour des Nordiques? 

"On n'a eu aucune promesse de club quand on a construit l'amphithéâtre, comprenez-nous bien. On l'a dit et redit. Québecor a l'argent, elle a tout ce qu'il faut. Ils sont gestionnaires de l'amphithéâtre et il y a un contrat de 25 ans. Ils ont les plateformes médiatiques et ils ont l'argent dans leurs poches. Québecor est capable de payer ça."

Partager sur Facebook
67 67 Partages