On connait le prix à payer pour Artemi Panarin!

Ouch!

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
26 26 Partages

La semaine dernière, l'agent de l'attaquant Artemi Panarin a fait une déclaration publique affirmant que son client avait pris la décision de ne pas discuter de contrat avec l'équipe avant la fin de la saison, lui qui deviendra agent libre sans restriction et qui a déjà affirmé publiquement qu'il ne voulait pas passer plusieurs années de sa vie dans une ville comme Columbus.

Cette situation place donc la direction de l'équipe dans un immense dilemme. Les Jackets ont présentement une équipe qui non seulement se classera pour les séries éliminatoires mais qui pourrait aussi faire un bon bout de chemin. Par contre, leur meilleur marqueur, Panarin, pourrait quitter le navire dès le 1er juillet prochain et l'équipe se retrouverait les mains vides, exactement comme les Islanders avec John Tavares l'été dernier.

Jarmo Kekalainen, DG des Jackets, devra donc prendre une lourde décision dans les prochaines semaines: Garder Panarin avec l'équipe dans l'espoir de se rendre loin en séries avec lui ou plutôt l'échanger avant la date limite des transactions du 25 février dans le but de recouvrir ses pertes et recevoir le maximum en retour d'un joueur qui semble vouloir quitter de toute façon. Kekalainen a d'ailleurs annoncé qu'il était prêt à prendre de difficiles décisions si c'était pour le mieux de son équipe.

Depuis cette annonce de nombreuses formations sont allées s'informer de la disponibilité de Panarin. L'une d'entre elles serait les Bruins de Boston.

Selon ce que rapporte le journaliste Fluto Shinzawa de The Athletic, citant une source à l'intérieur de l'organisation, le prix demandé aux Bruins pour laisser aller leur joueur vedette était énorme.

Shinzawa rapporte qu'on demanderait un choix de 1ere ronde au prochain repêchage en plus d'un espoir de top qualité ainsi qu'un autre espoir de qualité moindre. Concrètement, on demandait le choix de 1ere ronde 2019 des Bruins en plus de l'espoir Ryan Donato (ou Urho Vaakanainen) en plus du jeune Trent Frederic.

Considérant qu'il ne s'agirait que d'une location pour les Bruins, il s'agit d'un pensez-y bien. Par contre, Panarin est de loin le meilleur attaquant présentement disponible sur le marché et viendrait améliorer les chances de remporter la Coupe Stanley de toute équipe prête à payer le prix pour en faire son acquisition.

Il sera intéressant de voir si une équipe acceptera de payer ce prix d'ici le 25 février prochain.

"One executive believed Columbus’ demand from the Bruins would require three pieces — their 2019 first-round pick and two prospects (a high-end kid and a secondary youngster). For the latter, the executive mentioned Trent Frederic, the 20-year-old who, after five games, shows the makings of a second- or third-line NHL center.

It means the stud prospect would be someone even higher on the Bruins’ organizational depth chart.

One scout, when asked of the Bruins’ assets, noted that everyone wants DeBrusk. The 22-year-old would be close to a non-starter for the Bruins to include in any deal because of his speed, skill and rambunctious style.

Bjork, the scout pointed out, is off the table because of shoulder surgery. It would leave Donato, the 22-year-old shoot-first wing, as the Bruins’ best trade chip up front.

On the back end, the scout preferred Urho Vaakanainen over Jeremy Lauzon and Jakub Zboril.

So, based on these opinions, Columbus’ ask could be Boston’s upcoming first-rounder, either Donato or Vaakanainen and Frederic — all for a player who could leave the Bruins empty-handed come July 1. Panarin has signaled that he wishes to test free agency, where he could seek and most likely receive an annual eight-digit payout."

Partager sur Facebook
26 26 Partages

Source: The Athletic