article

Mike Babcock a causé une dépression nerveuse à Johan Franzen en plein match

Une autre histoire horrible fait surface!

Partager sur Facebook

Depuis la semaine dernière de plus en plus d'horribles histoires concernant des entraîneurs-chefs de la LNH font surface alors qu'un véritable mouvement semble avoir pris forme depuis le congédiement de Mike Babcock par les Maple Leafs de Toronto et surtout la révélation des détails sur comment il avait traité son jeune attaquant Mitch Marner à l'époque.

Depuis, Bill Peters, un ancien adjoint de Babcock à l'époque, a aussi été écorché et a également perdu son emploi d'entraîneur-chef des Flames de Calgary.

Mais voilà donc qu'une nouvelle histoire sordide fait surface.

Dans une entrevue avec l'ancien joueur Paul Bissonnette, le légendaire défenseur Chris Chelios a accepté de révéler les détails d'un autre moment où Mike Babcock a dépassé les bornes et abusé de son pouvoir.

Selon ce que rapporte Chelios, alors qu'il était toujours à la barre des Red Wings de Detroit, Babcock aurait tellement abusé verbalement de l'attaquant Johan Franzen qu'il lui aurait fait faire une dépression nerveuse (mental breakdown) en plein match.

"Le pire traitement que j'ai vu concernant Babcock serait définitivement celui de Johan Franzen et ce qu'il lui a fait à la fin, alors qu'il jouait blessé durant les séries face aux Predators de Nashville qui nous ont éliminés. Je ne sais pas ce qu'il lui a dit en privé avant la partie mais durant le match il l'a constamment attaqué verbalement jusqu'au point où il a fini par craquer en plein match et faire une dépression nerveuse. Pauvre Johan qui souffrait déjà psychologiquement de dépression suite à ses multiples commotions cérébrales. Il a craqué sur le banc des joueurs et dans la chambre après le match. C'est le pire traitement d'un joueur que j'ai vu de ma carrière."- Chris Chelios

Chelios a également ajouté que les vétérans de l'équipe n'ont pas vraiment pu agir suite à cet incident puisque peu de temps plus tard, le DG Ken Holland est descendu dans la chambre pour supporter son entraîneur-chef et dire à ceux qui n'étaient pas heureux avec l'équipe qu'il les échangeraient sans problème.

Quelques années plus tard, Johan Franzen est un homme brisé par ses multiples commotions cérébrales. Dans une entrevue bouleversante il y a quelques mois, il avait résumé sa condition actuelle:

"Mon monde s'est écroulé. Je peux avoir une discussion complète avec quelqu'un et le lendemain avoir complètement oublié cette personne. Mon cerveau n'enregistre plus rien, c'est tellement difficile et embarrassant. Parfois je rencontre des gens dont je ne me rappelle plus du tout. Pourtant, je leur ai parlé la veille. J'essaie maintenant de l'avouer dès le début de la conversation. C'est ma nouvelle réalité. Je ne comprend pas comment ma femme est encore avec moi."- Johan Franzen

On comprend maintenant mieux pourquoi certains anciens joueurs de la LNH, comme Mike Commodore, détestent à ce point Mike Babcock et affirment sans retenue qu'il est une mauvaise personne.

Vous pouvez entendre au bas l'extrait audio. 

En Prolongation

L'ancien attaquant Sean Avery a également décnoncé un de ses anciens entraîneurs alors qu'il affirme que Marc Crawford l'a déjà frappé à coups de pied en plein match.

Plus que jamais, le Canadien n'est pas en bonne posture en vue des séries éliminatoires.

Le Canadien procédera à une annonce dans la prochaine heure.