Mark Stone se prononce sur son avenir à Ottawa!

Le pire à venir chez les Sens?

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
33 33 Partages

Après une saison absolument désastreuse l'an dernier, les Senators d'Ottawa tentaient cet été de s'entendre avec l'un de leurs meilleurs joueurs, Mark Stone, sur les termes d'un nouveau contrat.

Agent libre avec compensation, Stone était éligible à l'arbitrage et les deux parties sont passés bien près de devoir se présenter devant un arbitre pour lui demander de trancher. Puis, à la dernière minute, ils se sont entendus sur les termes d'un contrat d'un an, d'une valeur de 7.35 millions de dollars.

Rencontré par le journaliste Bruce Garrioch du Ottawa Sun, Stone a admis que les deux parties ont été incapables de s'entendre sur un contrat à long terme, même s'ils ont travaillé très fort pour y arriver. Ce nouveau contrat d'une seule saison place toutefois l'attaquant vedette dans le siège du conducteur, lui qui pourra devenir libre comme l'air dès l'été prochain et tester le marché s'il le désire. En 58 matchs la saison dernière, le fougueux attaquant a compilé une fiche de 20 buts et 42 passes pour un total de 62 points.

Malgré tout, il se dit ouvert à négocier un nouveau contrat avec l'équipe d'ici l'an prochain mais le problème pour les Sens c'est qu'ils feront face à la possibilité de perdre non pas un ni deux mais bien leurs trois meilleurs joueurs à la fin de la saison.

En plus de Stone, l'attaquant Matt Duchene et le défenseur vedette Erik Karlsson deviendront eux aussi agents libres sans compensation. De quoi faire faire des cauchemars à tout DG.

Il s'agit d'une situation extrêmement précaire dans laquelle Pierre Dorion s'est encore une fois placé et ça pourrait même ultimement lui coûter son poste, lui qui s'est tiré dans le pied avec tout ce qu'il a donné (Kyle Turris, Shane Bowers, Andrew Hammond, un choix de 1ere et de 3e ronde) pour obtenir Matt Duchene. Suite à cette transaction, l'équipe s'est littéralement effondrée et leur choix de 1ere ronde en 2019 appartient maintenant à l'Avalanche du Colorado. Tout indique que ce choix en sera un de loterie, puisque Dorion n'a pas cru bon ajouter une clause de protection lorsqu'il a complété la transaction.

À ce rythme, il serait surprenant que ces trois joueurs vedette veulent demeurer dans l'organisation plus longtemps, eux qui seront courtisés de toutes parts et pourront choisir leur destination à la fin d'une autre saison qui s'annonce misérable.

Partager sur Facebook
33 33 Partages

Source: Ottawa Sun