article

Marc-André Fleury revient sur la transaction l'envoyant à Chicago

Il a livré le fond de sa pensée quant à la tournure des événements

Partager sur Facebook

Au mois de juillet dernier, une transaction choc s'était mise en branle alors que les Golden Knights ont échangé le gardien québécois, Marc-André Fleury, aux Blackhawks de Chicago en retour de l'attaquant Mikael Hakkarainen, un joueur qui n'évoluera même pas dans l'organisation des Knights la saison prochaine.

D'ailleurs, Fleury a appris cette absurde transaction sur Twitter. Effectivement, il n'avait même pas reçu d'appel du directeur général Kelly McCrimmon.

Donc, sans surprises, le nouveau membre des Hawks est toujours déçu de la manière dont il avait été traité par l'équipe du Nevada durant l'été. Lors d'une entrevue réalisée la semaine passée par Frank Seravalli du site Daily Faceoff, Fleury et son agent Allan Walsh en avaient long à dire par rapport à la transaction qui eu lieu le 27 juillet dernier.

« Je pense que je l’ai appelé ensuite à la mi-juillet pour voir ce à quoi il pensait, de quel côté il penchait. À ce moment, il n’était pas certain. Il écoutait les équipes. Il n’avait pas d’idée claire sur ce qu’il voulait faire la saison prochaine. Mon agent lui a parlé après le repêchage et à ce moment aussi il n’était pas certain de ce qu’il voulait faire. » Marc-André Fleury

Quatre jours plus tard, c'est là que Fleury avait appris qu'il était échangé. Pour son agent Walsh, le tout s'était déroulé avec un manque de respect flagrant de la part de l'organisation.

« J’ai eu une tonne d’appels de directeurs généraux à propos d’échanges avant qu’ils n’aient été complétés, a soutenu Walsh en entrevue. Fleury était le visage de la franchise, Vegas était tout pour lui. Le propriétaire des Golden Knights dit miser sur l’honneur et l’intégrité. Tu penses que quelqu’un appellerait et dirait : "Marc-André, nous voulons que tu saches que nous avons fait une entente verbale pour t’échanger. Nous en parlerons plus en détail plus tard, mais nous voulons te montrer du respect en te le faisant savoir directement de nous. Merci pour tout." Ça n’aurait pris que 30 secondes. Fleury méritait au moins ce respect. » Allan Walsh

Même si le Québécois est un peu irrité de la suite d'événements, il demeure néanmoins très content de son passage à Vegas qu'il qualifie comme l'« une des plus belles expériences ». Tout de même, il demeure déçu de ne pas pouvoir terminer sa carrière à Vegas comme l'était son souhait.

Le récipiendaire du trophée Vézina la saison dernière a présenté un dossier de 26-10-0 tout en conservant une moyenne de buts alloués de 1,98 et un taux d'efficacité de ,928.