article

Le dernier RFA à signer cette année pourrait être Matthew Tkachuk!

Il pourrait être le William Nylander de 2019!

Partager sur Facebook

Un peu plus d'une semaine à faire avant l'ouverture des camps d'entraînement et moins d'un mois à faire avant le début de la saison 2019-20.

C'est la marge de manoeuvre qui reste pour les nombreuses équipes qui sont aux prises avec l'un des 28 joueurs autonome avec restriction toujours sans contrat. Ça commence à presser.

Avec toutes ces équipes présentement dans une situation précaire par rapport à leur masse salariale ainsi que tous les jeunes joueurs d'impact visant le coup de circuit avec leur prochain contrat, il est pratiquement impossible qu'aucun d'entre eux ne se retrouve dans une impasse avec la saison régulière sur le point de débuter en début octobre.

Alors que tous ont le réflexe de penser au dossier Mitch Marner avec les Maple Leafs de Toronto, l'équipe la plus à risque de devoir continuer les négociations après le début de la saison pourrait bien être les Flames de Calgary.

Selon ce que rapporte Mike Johnson, un ancien joueur de la LNH devenu analyste pour TSN et le NHL Network, l'attaquant Matthew Tkachuk pourrait être le dossier le plus difficile à régler. Non seulement la direction des Flames n'a pas une énorme marge de manoeuvre sous le plafond salarial, eux qui sont présentement à 73.743 millions de dollars, leur laissant 7.756 millions pour arriver à signer deux joueurs (Matthew Tkachuk et Andrew Mangiapane), mais le contrat du jeune attaquant risque d'être complexe à régler. 

Le problème selon Johnson, c'est que Tkachuk ne s'identifie pas particulièrement au style de jeu des autres joueurs RFA toujours sans contrat, ce qui rend le jeu des comparaisons beaucoup plus ardu. En plus de produire offensivement seul sur un deuxième trio et loin de Johnny Gaudreau et Sean Monahan, il est également un joueur robuste qui aime distribuer les mises en échec. Son style unique vaut son pesant d'or à Calgary et il est un des joueurs les plus importants de l'équipe.

De plus, l'analyste Gord Miller de TSN rappelle qu'il y a un peu plus de 20 ans, son père, Keith Tkachuk, avait la réputation de négocier serré ses contrats et avait même déjà accepté de signer une offre hostile de la part des Blackhawks de Chicago en 1995. Soudainement on comprend mieux pourquoi cette négociation sera complexe pour le DG Brad Treliving.

Tous les scénarios sont donc possibles dans le dossier et personne ne devrait être surpris si le tout se termine par une grève de la part de Tkachuk lorsque s'amorcera la saison ou s'il signe une offre hostile d'une équipe adverse au cours des prochaines semaines. 

Âgé de 21 ans, l'attaquant est un choix de 1ere ronde (6e total) des Flames en 2016. Il a compilé une fiche de 34 buts et 43 passes pour un total de 77 points en 80 matchs la saison dernière. 

Voici la liste des meilleurs agents libres encore disponibles

Voici les compensations à payer si l'équipe n'égale pas une offre hostile:

  • 10.568M$ ou plus - Quatre choix de 1ere ronde.
  • Entre 8.454M$ et 10.568M$ - Deux choix de 1ere ronde + Un choix de 2e ronde + Un choix de 3e ronde.
  • Entre 6.341M$ et 8.454M$ - Un choix de 1ere ronde + Un choix de 2e ronde + Un choix de 3e ronde.
  • Entre 4.227M$ et 6.341M$ - Un choix de 1ere ronde + Un choix de 3e ronde.
  • Entre 2.113M$ et 4.227M$ - Un choix de 2e ronde.
  • Entre 1.395M$ et 2.113M$ - Un choix de 3e ronde.
  • 1.395M$ et moins - Aucune compensation. 

"Gord Miller talking Matthew Tkachuk on Leafs Lunch reminds everyone that his Dad Keith Tkachuk signed an offer sheet with the Chicago Blackhawks in 1995, it was matched."