Émotif, Jon Cooper affirme que l'Avalanche a gagné sur un but illégal

Voyez les détails!

Marco Normandin

L'Avalanche du Colorado l'a emporté hier sur le Lightning à Tampa Bay par la marque de 3 à 2 en prolongation grâce à un but de Nazem Kadri pour prendre les devants 3 à 1 dans la série finale de la Coupe Stanley avant de retourner à domicile.

Mais après la rencontre, lors de son point de presse, l'entraîneur-chef Jon Cooper a pris tous les journalistes sur place de court en y allant d'une courte mais frappante déclaration.

Indiquant qu'il avait de la difficulté à parler parce que trop émotif, Cooper a affirmé que le but marqué par les Avs en prolongation était illégal et n'aurait pas dû être accordé.

"J'ai le coeur brisé pour mes joueurs. Nous devrions être encore en train de jouer."

- Jon Cooper

Lorsque l'on regarde la séquence de plus près, on peut effectivement voir qu'il y avait 6 joueurs de l'Avalanche sur la patinoire sur le but gagnant.

De plus, en visionnant la caméra au banc du Colorado, on peut clairement voir Nathan MacKinnon rentrer au banc environ 4 à 5 bonnes secondes après que Nazem Kadri soit sauté sur la patinoire.

Finalement, la feuille de match officielle de la LNH indique qu'il y avait bel et bien 6 joueurs de l'Avalanche sur la patinoire lors du but gagnant.

On dirait que l'entraîneur-chef du Lightning a raison: Ce but n'aurait jamais dû être accordé et le Lightning aurait en plus dû recevoir un avantage numérique si les officiels avaient appelé la punition.

Voyez au bas le point de presse de Cooper dans son intégralité.