Deux mégas contrats sur le point d'être rachetés?

Le calme avant la tempête?

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
34 34 Partages

C'est ce soir que se termine officiellement la saison 2018-19 de la LNH après qu'un nouveau champion de la Coupe Stanley soit couronné et par la suite, on s'attend à une véritable tempête d'annonces de contrats et de mouvements de joueurs.

D'ailleurs, de nombreuses rumeurs ont déjà commencé à circuler sur certains noms qui risquent de quitter leur équipe respective dans les prochains jours.

Parmi ceux-ci, deux vétérans avec chacun un méga contrat pourraient être rachetés sous peu, compte tenu la difficulté que représenterait de tenter de les échanger.

Selon ce que rapporte le journaliste et insider Pierre LeBrun de The Athletic, l'attaquant Corey Perry des Ducks d'Anaheim et le défenseur Dion Phaneuf des Kings de Los Angeles pourraient tous deux devenir libres comme l'air, eux qui étaient d'anciens joueurs étoiles et qui maintenant ont mal à suivre le rythme de la nouvelle LNH, beaucoup plus rapide qu'à l'époque.

Âgé de 34 ans, Perry a compilé une fiche de 6 buts et 4 passes pour un total de 10 points en 31 matchs la saison dernière, lui qui souffrait d'une importante blessure. Il a encore 2 ans à écouler à son contrat lui rapportant la somme de 8.625 millions par année.

De son côté, Phaneuf est également âgé de 34 ans et a compilé une fiche de 1 but et 5 passes pour un total de 6 points en 67 matchs la saison dernière. Il a lui aussi 2 ans à écouler à un contrat lui rapportant la somme de 7 millions de dollars par saison.

Il sera intéressant de voir si les Ducks et les Kings profiteront de la fenêtre qui leur sera présentée entre le 15 et 30 juin pour réduire leur masse salariale respective en vue de la saison prochaine.

"But the reality is that Anaheim is going with a younger roster and the timing is right for this change.

Perry has two more years left on his contract at an $8.625-million cap hit through 2020-21, so finding a trade partner may not be easy, even with the Ducks eating some of that contract in a potential trade.

As stated above, if a trade can’t be worked out, a buyout has also been contemplated, which would make Perry an unrestricted free agent.

It should be noted that Perry’s full no-move close gives him control over any trade but not a buyout. The NHL’s first buyout window opens June 15 and goes until June 30. There’s another buyout window in August but only for teams with salary arbitration cases.

Perhaps a change of scenery will spark a rebirth in Perry, who has been slowed by injuries over the past few seasons, subsequently affecting his production."

Partager sur Facebook
34 34 Partages

Source: The Athletic