article

Un journaliste croit qu'Alexander Romanov aurait pu jouer... S'il appartenait aux Bruins

Selon lui, ça aurait pesé lourd dans la balance!

Partager sur Facebook

Après des semaines de spéculation et d'incertitudes, nous avons apris au cours des derniers jours que le jeune défenseur Alexander Romanov du Canadien ne sera pas autorisé par la LNH à évoluer pour son équipe durant l'été.

L'attaquant Kirill Kaprizov du Wild ainsi que le gardien Ilya Sorokin des Islanders sont également dans le même bateau.

En gros, la ligue ne voulait pas créer un précédent en laissant des joueurs qui auraient signé un contrat après l'arrêt des activités participer aux séries éliminatoires. L'Association des Joueurs défendait la position des joueurs pour leur permettre de s'aligner avec leur équipe respective mais au final, la LNH n'aura pas bronché.

Mais est-ce parce que ces joueurs n'évoluent pas pour la bonne équipe?

Selon le journaliste Larry Brooks du New York Post, la situation aurait potentiellement été bien différentes si l'un de ces joueurs aurait appartenu aux Bruins de Boston.

Dans une publication sur Twitter cette semaine, Brooks a laissé entendre que l'influence que détient le propriétaire des Bruins, Jeremy Jacobs, sur Gary Bettman et la ligue aurait fait pencher la balance vers un résultat bien différent si Romanov était un joueur de son équipe.

"Je pars en vacances pour une semaine mais pourquoi ais-je l'impression que si les Bruins de "Monsieur Jacobs" avaient eu un joueur dans cette catégorie, comme en 2017 quand Charlie McAvoy a rejoint l'équipe pour les séries, cette situation n'aurait même pas été un problème?"- Larry Brooks

Bien que Jeremy Jacobs soit effectivement l'un des propriétaires les plus influents de la LNH et qu'il ait du poids dans les décisions de la ligue, il faut toutefois admettre que la situation de McAvoy en 2017 était tout de même différente de celle dans laquelle se retrouve présentement Alexander Romanov.

Il aurait effectivement été très intéressant de voir si la ligue aurait géré le dossier de façon différente si l'impact de la décision aurait eu un impact majeur sur les Bruins. Malheureusement, Geoff Molson n'a pas encore le même impact ni le même poids sur les dirigeants de la ligue. 

Pour l'instant, la direction du Canadien ne sait pas encore si Romanov pourra même s'entraîner avec la formation au cours de l'été.