Canadiens : Il y aurait 50% de chances que Tavares signe avec le Canadien
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Il y aurait 50% de chances que Tavares signe avec le Canadien

Tout semble pointer dans cette direction

Publié le par Remi Aboussouan dans Canadiens
Partager sur Facebook
414 414 Partages

La semaine qui vient de se terminer a été haute en rebondissements chez le Canadien, et le moment le plus déterminant ne s'est pas déroulé sur la patinoire mais bien dans une école de Montréal-Nord, alors que le propriétaire de l'équipe Geoff Molson a confirmé que Marc Bergevin serait bel et bien de retour l'an prochain comme directeur-général de l'équipe, qu'il avait encore confiance en lui et que les deux hommes avaient un plan.

Ce sont des propos qui ont beaucoup fait réagir, Georges Laraque y a vu un aveu comme quoi le Canadien avait plus de chances qu'on ne le croit de signer John Tavares, lorsqu'il deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

Sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 Québec dans Le show du matin week-end, le bon Georges y est allé de commentaires très intéressants:

«Je crois que c'est la chose la plus intéressante qu'il a dite dans son point de presse. Molson a dit qu'on a besoin d'un joueur de concession. On va tout faire pour en avoir un. Le seul joueur autonome qu'il va y avoir c'est Tavares. Ils savent quelque chose qu'on sait pas. Ils misent tout sur Tavares parce que si on ne le signe pas, l'année prochaine ça va être une autre année de misère.»

«Quand tu regardes tout ça, on sait que Tavares ne va pas re-signer avec les Islanders. D'un autre côté, Pacioretty est ami avec lui et les équipes intéressées n'ont pas la place pour lui donner 12 M$ par année. Si le Canadien réussit à le convaincre qu'avec lui le CH peut gagner la Coupe et que tu lui donnes 12-13 millions par année, avec Weber et Price, c'est plus facile d'y croire.»

«Il y a quelque chose que Molson et Bergevin savent et qu'on ne sait pas. Au début je pensais que c'était 0%, mais là avec ce que Molson a dit cette semaine, mais moi je dirais que les chances sont à 50%.»

Voici le segment en question, gracieuseté de nos amis chez RadioEGO:

Est-ce que Tavares pourrait plutôt s'aligner pour les Maple Leafs de Toronto, la saison prochaine? Laraque n'y croit pas une seule seconde.

«Toronto, oubliez ça, ça ne va jamais arriver, ils n'ont pas l'espace sous le plafond salarial et ils ont besoin d'un défenseur de premier plan, pas un joueur de centre.»

Belle reconnaissance pour Ryan Poehling

S'il y a bien un joueur de l'organisation du Canadien qui a connu une bonne saison, c'est l'espoir Ryan Poehling, choix de première ronde du CH l'an dernier. Le joueur de centre de 6 pieds 2 pouces et 183 livres, qui n'a que 18 ans, s'est établi en quelques mois comme l'un des plus beaux espoirs de l'organisation. Et certains observateurs voient même en lui LE premier joueur de centre que le CH cherche désespérément depuis des décennies.

Bien sûr, on est encore loin de la coupe aux lèvres dans ce dossier, mais reste que le joueur de centre des Huskies de l'Université St. Cloud State a connu une saison de rêve. Et samedi soir, l'espoir a reçu tout un honneur, lui qui s'est vu remettre le prix du plus beau but de l'année, dans la National Collegiate Hockey Conference (NCHC).

C'est le 2 mars dernier que Peohling a servi toute une tasse de café au gardien de l'Université North Dakota avec une feinte spectaculaire en échappée.

Poehling a terminé la saison avec 31 points et 14 buts en 35 matchs, lui qui était, à 18 ans, le plus jeune joueur de son équipe.

On vous laisse admirer le tout.

Partager sur Facebook
414 414 Partages

Source: RadioEGO
Crédit Photo: Keystone Press Agency