Angela Price sème la controverse sur les réseaux sociaux!

Ayayaye!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
686 686 Partages

Quand ce n'est pas Carey Price qui fait les manchettes à Montréal, c'est sa femme Angela.

Cette dernière suscite d'ailleurs la controverse cette semaine pour une publication Instagram qui a fait beaucoup jaser où elle questionne ouvertement l'importance de certains vaccins pour les enfants et la fréquence à laquelle ils sont administrés.

Selon ce que rapporte Radio-Canada, dans la publication sur son compte, la mère de deux enfants dit ceci:

"Le plus gros problème avec les vaccins, c'est que les gens ne se sont pas suffisamment informés sur le sujet. Tu ne sais pas ce que tu injectes dans tes enfants. Je leur donne la plupart des vaccins mais pas tous, et je le fais selon un calendrier alternatif à la méthode proposée. Moi, mes enfants ne reçoivent pas tous les vaccins. Je n’aime pas qu’un médecin injecte des vaccins vivants atténués à mon enfant."- Angela Price

Bien sûr, cette déclaration en a fait réagir plus d'un alors que le sujet suscite les débats un peu partout dans le monde depuis longtemps déjà. Certaines célébrités ont d'ailleurs déjà déclaré que les vaccins auraient un rôle à jouer dans l'apparition de l'autisme chez certains enfants, accusations vivement démenties par la grande majorité des médecins partout dans le monde.

Dans cette vidéo, après avoir présenté les grandes lignes du livre, Angela Price fait valoir qu’elle est en faveur d’un calendrier de vaccins alternatifs, comme le propose d’ailleurs l’auteur, Bob Sears

Selon ce que rapporte The Gazette, des médecins qui critiquent ouvertement la démarche du Dr Sears ont déploré que des célébrités utilisent leur notoriété pour diffuser des thèses qui ne font pas l’objet d’un consensus scientifique. Le quotidien anglophone ajoute que le droit d'exercer la médecine du Dr Bob Sears est d’ailleurs actuellement sous probation.

Selon le Dr. John M. Snyder, un pédiatre de formation, le fait de changer le calendrier des vaccins pour les espacer peut être dangereux pour les enfants puisqu'il les exposerait plus longtemps aux risques d'infections. Selon lui, le calendrier recommandé par Santé Canada maximise déjà l'efficacité des vaccins en question.

Vous pouvez visionner ici la vidéo en question.

À LIRE AUSSI

"Carey and Angela Price pick and choose what vaccinations they want to give their kids, per Angela in a Instagram video praising “The Vaccination Book”.

“I think the biggest problem with vaccines is people aren’t educating themselves. You don’t know what you’re putting into your child.... I do do most of the vaccines, not all of them, and I do an alternative schedule.”

“So the schedule basically spaces out vaccines, spreads them out and in some cases recommends not getting certain vaccines at all,” Snyder said. “There’s no reason to space them out because the (government-recommended) schedule is designed very intentionally to maximize the benefit of the vaccine.

“So what that means is you’re prolonging the period during which these babies could be potentially exposed to these infections, and delay the vaccine getting into the babies,” Snyder added. “It’s dangerous.”

Partager sur Facebook
686 686 Partages

Source: Radio-Canada