article

À VOIR | Georges St-Pierre au temple de la renommée de la UFC : des images qui donnent des frissons

Frissons garantis...

Partager sur Facebook

Hier soir se tenait le premier événement sportif d'envergure présenté en direct depuis un bon 7 semaines, alors que le UFC 249 était présenté devant des bancs vides en Floride...

C'était une expérience assez bizarre de voir des athlètes se battre dans le silence le plus total (on entendait les coups de poing aussi bien que si on les recevait nous-mêmes) mais l'événement semble avoir été un franc succès si l'on se fie aux commentaires un peu partout sur les réseaux sociaux.

Les fans d'arts martiaux mixtes étaient bien évidemment de la partie mais les fans de sports en général semblent aussi avoir bien apprécié leur soirée, après une éternité à devoir se contenter de reprises et du documentaire Netflix à propos des Bulls de Michael Jordan.

Bref, une soirée plaisante qui a vu Justin Gaethje dominer complètement un Tony Ferguson dépassé par la puissance et la précision du nouveau champion par intérim des poids légers (Ferguson a dû être amené à l'hôpital après le combat). 

Mais ce qui a retenu notre attention hier en écoutant le gala, c'est l'annonce de l'intronisation de GSP au temple de la renommée de la UFC, mais surtout la vidéo qui a été présentée pour annoncer la grande nouvelle. Frissons (et quelques larmes) garantis! On vous laisse visionner le tout...

« C’est un grand honneur d’être intronisé au Temple de la renommée de l’UFC », a déclaré GSP par voie de communiqué. « Je veux remercier Lorenzo et Frank Fertitta, Dana White et toute l’équipe de l’UFC, ma famille, mes entraîneurs et coéquipiers, mes adversaires et bien sûr tous les amateurs d’UFC. Ç’a été toute une aventure, sans eux, rien de tout ça n’aurait été possible. »

Champion dans deux catégories de poids, il a cumulé une fiche de 26-2 chez les professionnels (20-2 dans l’UFC).

Un retour pour un combat contre le champion des poids légers Khabib Nurmagomedov n'est toujours pas exclu, selon plusieurs.