Thomas Vanek: L’opération séduction est entamée

Par Elie Pilon

Extrêmement talentueux, toujours positionné au bon endroit en zone offensive, excellent pour manier la rondelle en espace restreint, possesseur d’un physique imposant, marqueur naturel, Thomas Vanek est tout ce dont le Canadien a besoin au sein de ses rangs pour aspirer à de plus hauts sommets. Mais l’Autrichien de 31 ans sera-t-il toujours à Montréal pour accompagner l’équipe dans le chemin vers la Coupe Stanley qu’elle aspire à remporter d’ici les cinq prochaines années?

La Sainte-Flanelle est une équipe jeune. Les Galchenyuk, Gallagher, Pacioretty, Eller, Subban, Tinordi, Beaulieu, Price et à plus long terme Jacob de la Rose, Michael McCarron, Sven Andrighetto etc., représentent le futur du club. Il y a beaucoup de talent qui se développe avec le grand club actuellement et il y en a énormément dans les rangs mineurs. Il est clair que le plan de Marc Bergevin dans un avenir rapproché, est de mettre la main sur la Coupe Stanley. Dès la saison prochaine, vous pouvez être assurés que le CH ne se contentera pas seulement de « faire les séries éliminatoires », mais plutôt de s’affirmer champions desdites séries…

Mais pour cela, il faudra des vétérans pour épauler les jeunes. C’est pourquoi renouveler le contrat de Thomas Vanek devrait s’afficher comme la priorité numéro 1 du DG du Tricolore une fois la saison finie.

Bien de mauvaise foi celui qui affirmera que le #20 n’a rien changé depuis qu’il est passé des Islanders de New York aux Canadiens de Montréal le 5 mars dernier. C’est d’une évidence que celui-ci, auteur de 15 points en 18 parties depuis son arrivée ici, a totalement métamorphosé l’offensive du Canadien.

Maintenant qu’il ne fait plus aucun doute que le CH est dans l’obligation de tenter de conserver les services de Vanek pour les six, sept, voire huit saisons à venir, penchons-nous sur le sujet.

L’agent de l’Autrichien ainsi que son client n’ont cessé de mentionner depuis ce qui s’est avéré être la plus importante transaction de l’ère Bergevin qu’ils ne négocieraient pas avant la fin de la saison 2013-2014 et qu’ils attendraient l’été avant de commencer à entretenir des discussions autant avec le Canadien qu’avec les 29 autres équipes de la LNH. Cela dit, le directeur général ne peut qu’opter pour le statu quo jusqu’à l’élimination – ou bien la conquête de la Coupe Stanley, on ne sait jamais! – de son équipe.

C’est dès maintenant que l’opération séduction se met en branle.

La seconde où j’ai appris que Thomas Vanek se joignait au Canadien la première chose qui m’est venue en tête, après avoir vérifié la validité de cette information tellement j’étais incrédule, c’était la réflexion suivante : on a mis la main sur Vanek, maintenant, il faut le garder à Montréal à long terme.

Ensuite, une deuxième pensée est venue à mon esprit : Thomas Vanek a évolué pour des équipes de bas de classement lors des trois dernières années (Sabres et Islanders), ce qu’il faut pour le garder, il faudra en premier satisfaire ses demandes salariales, mais avant tout, lui démontrer que le CH était une équipe gagnante et qui allait de l’avant.

Oui, l’ailier de 31 ans a exprimé son souhait d’aller rejoindre son ex-coéquipier et ami Jason Pominville avec le Wild au Minnesota, où il a disputé son hockey universitaire, mais quelque part, si le Canadien démontrait de belles choses en séries éliminatoires et qu’hypothétiquement, il atteignait la finale de l’Association de l’Est dès cette saison, serait-il prêt à mettre un trait sur une potentielle Coupe Stanley? D’autant plus que le Montréal est plus près que le Wild de la Coupe Stanley si on se fie au nombre d’équipes qui ont terminé avec plus de 105 points dans l’Association de l’Ouest (5 : Ducks, Avalanche, Blues, Sharks et Blackhawks), en comparaison avec l’Association de l’Est (2 : Bruins et Penguins). Eh oui! La compétition est beaucoup plus corsée dans l’Ouest!

Comprenez-vous mieux le sens du titre de mon article maintenant? Le Canadien commencera dès mercredi à prouver à Vanek que Montréal est l’environnement qu’il recherche. Remporter la série 4 de 7 contre le Lightning de Tampa serait déjà un énorme pas vers l’avant, même si personnellement, j’ai prédit que les hommes de Jon Cooper allaient l’emporter en 6 parties, mais ça, c’est une autre histoire.

L’opération séduction est déjà entamée étant donné qu’on a décerné beaucoup de temps de glace à Thomas Vanek sur l’avantage numérique ainsi qu’à 5 contre 5 depuis son arrivée. Cela lui a entre autres permis de récolter beaucoup de points et d’aujourd’hui être le meilleur pointeur de l’équipe avec 68 points. Maintenant, il ne reste qu’à espérer que le CH réussira à l’impressionner afin qu’il signe un nouveau contrat, dépassant probablement les 7 ans / 50 millions de dollars, cet été.

J’espère que vous avez apprécié votre lecture! En tant que journaliste sportif de la relève, si je peux me qualifier ainsi, j’apprécie toujours avoir un certain feedback sur mes articles, donc que vous soyez d’accord ou non avec moi, il me ferait plaisir d’en discuter avec vous sur ma page Facebook : www.facebook.com/EliePilonP

Je vous invite également à rejoindre ma page Facebook « Le Hockey en Chiffres ». Vous y retrouverez des multitudes de statistiques aussi inusitées que divertissantes : http://on.fb.me/1k21SER

La fan la plus hot du Canadien!
Montréal a plus de chances de gagner le Coupe Stanley que Tampa Bay!
Non merci, je suis déjà fan×
×