Les articles pour la candidature du nouveau chroniqueur

Voici maintenant les articles sélectionnés pour le choix du nouveau chroniqueur pour HABSolument FAN. 

Les fautes n’ont pas été corrigés pour en garder l’article original du candidat. De plus, les articles sont placés au hasard. Vous devez voter sur Facebook pour celui que vous trouvez le meilleur. 


Article 1:

Pourquoi est-ce que Carey Price et PK Subban devraient faire partie de l’équipe Canada pour Sotchi 2014?

Dans 164 jours, le stade de Fisht, à Sotchi, accueillera les XXIIe Jeux Olympiques d’Hiver. 

Bien évidemment, 164 jours, c’est beaucoup, c’est même beaucoup trop. Alors quand le camp d’orientation d’Équipe Canada, qui n’a que pour but de rapprocher les joueurs et de joueur au hockey Cosom (?) se met en branle, c’est déjà l’heure pour nous, les junkies de hockey en manque de slap shot de PK Subban, de hits d’Alexei Emelin ou de feintes d’Alex Galchenyuk, de commencer à faire nos petites prédictions. 

Potentiellement, le Canadien de Montréal pourrait être très bien représenté aux Jeux de Sotchi. Mais ce qui nous intéresse le plus, bien évidemment, c’est si nos deux candidats canadiens peuvent se tailler une place dans l’équipe qui va devoir défendre son titre de 2010 en terre hostile russe. 

Un Doughty 2.0

Commençons par le plus facile.

PK Subban sort d’une saison du tonnerre. 38 points en 42 matchs pour la saison régulière, 4 points en 5 matchs pour les séries. Subban a su acquérir une maturité qui lui manquait cruellement depuis ses débuts, mais il a prouvé que les dirigeants de la Flanelle ont eu raison d’être patients avec lui. 

À seulement 24 ans, PK Subban est un devenu le défenseur étoile de la formation québécoise, utilisé à toute les sauces et dont le duo avec Markov en avantage numérique a fait des ravages lors de la saison écourtée 2013-2013. 

Maintenant, le gros désavantage de PK pour faire l’équipe, c’est d’être droitier. C’est bien simple, Letang, Doughty, Weber, Pietrangelo et Seabrook sont tous droitiers et ont tous une chance de se tailler un poste, surtout si Babcock et sa bande veulent optimiser l’aspect défensif et offensif de leur défense. 

Mais Subban est justement le profil même du joueur optimal. Une sorte de Drew Doughty 2.0 : meilleur défensivement de Letang, meilleur offensivement que Weber, meilleur dans tous les aspects que Seabrook.

Il est indéniable que Subban doit encore s’améliorer, le but de ce papier n’est bien évidemment pas de dire que #76 n’a plus aucune marge de progression, il est bien loin de son plein potentiel. Mais PK, avec tout le talent qui déborde de ses orifices (NON, pas de là où vous pensez), peut d’ores et déjà est mis sur le même pied d’égalité qu’un Keith ou qu’un Doughty. Il a déjà le talent pour faire partie du top 4 d’Équipe Canada, à lui de surfer sur la même vague que l’année dernière dans une équipe qui n’a pas drastiquement changé. 


Price a toutes les cartes en main

HOBBIT IN THE HOLE ! Plus on a l’impression de connaître le cerbère du Canadien et plus on a l’impression qu’il nous étonnera toujours. Carey et Montréal, c’est une relation de «Je t’aime, moi non plus» : certains détestent l’adorer, d’autres adorent le détester. Ce qui est sûr, c’est que Carey Price fait couler beaucoup d’encre. 

Il faut dire qu’il est spécial le Carey. À la fois personne ne lui en veut quand le CH fini dans la cave, à la fois tout le monde lui crache dessus quand le CH fini deuxième dans l’Est. Je ne suis pas prophète, mais cette année est véritablement celle du Make or Brake pour Carey. 

Alors aller à Sotchi, ce n’est pas nécessairement être #1. Au jour d’aujourd’hui, pas grand monde, même à Montréal, ne mettrait Price #1, tout simplement du fait des accomplissements de Crawford au printemps et de Luongo en 2010. 

Mais le #31 a le talent et surtout le temps pour y arriver. Cinquante-neuf matchs, c’est plus qu’il n’en faut si il veut se tailler un place et, pourquoi pas, celle de #1. Price a 26 ans, on lui a trouvé un nouvel entraineur et on a mis une bonne équipe devant lui, il a toutes les cartes en main pour y arriver. Cependant, ça doit passer par ne plus avoir une certaine nonchalance sur la glace, accorder le moins de mauvais but possible et de répéter les exploits qu’il a accomplis entre 2010 et 2012. 

À son meilleur niveau, Price n’a à souffrir d’aucune comparaisons avec ses collègues Canadiens, à lui de prouver qu’il a acquis ce qui fait passer un gardien de bon à all-star : la régularité et la rage de vaincre.

 


Article 2:

Bonjour à vous, fans inconditionnels comme moi du CH et par le fait-même de l’Équipe Canada plusieurs fois championnes olympique. 
Celle-ci amorcera la défense de son titre olympique en février prochain à Sotchi. Bien sûr, parmi tous les joueurs invités au camp d’orientation d’Équipe Canada, on y retrouve plusieurs gros noms tels Crosby, Stamkos,Toews, Keith, Doughty et compagnies. Mais pour les fans du Canadiens de Montréal comme nous, ont rêvent de voir PK Subban et Carey Price parmi la formation Canadienne. Cependant, pour chacun d’eux, la compétition sera féroce pour obtenir un poste au sein de la formation partante, mais il est fort possible de voir nos deux étoiles faire le club. 


Premièrement, dans le cas de PK Subban, il devrait être de la formation. L’entraineur-chef Mike Babcock a mentionné à plusieurs reprises qu’il va sélectionner des joueurs rapides, intelligent et avec une bonne vision de jeu. Il est clair que dans ce cas PK Subban fera parti de l’équipe et selon moi il sera 5 où 6e défenseur car il possède le talent offensif. Il pourra alors aider son équipe grâce à son excellent coup de patin et en distribuant quelques bonnes mises en échec. Sans oublier qu’il possède également un tir qui risque d’aider l’équipe sur l’avantage numérique que se soit en première où deuxième vague. Selon moi, il pourrait très bien faire parti de la troisième paire défensive avec Marc Staal, Alex Pietrangelo où Kristopher Letang. Cependant, il ne faut pas oublier certaines lacunes défensive dans le jeu de PK, mais étant jeune il devient de plus en plus fiable défensivement au fil du temps. Il doit donc prouver qu’il fait parti des meilleurs de la ligue en début de saison et qu’il possède aussi la maturité nécessaire pour faire l’équipe. 


Pour ce qui est de la situation de Carey Price, elle est beaucoup plus complexe que celle de son coéquipier car la lutte sera beaucoup plus difficile pour le poste de numéro un. Selon moi Price sera de l’équipe comme 3e gardien derrière Corey Crawford et Roberto Luongo. Cependant, il ne faut pas laisser de coté la possibilité qu’advenant un bon début de saison avec de bonne statistique et une bonne moyenne Price pourrait très bien se retrouver deuxième où même premier, tout est possible à cette position et aucun gardien n’est assurer d’être partant.On sait que Price possède les aptitudes physique et techniques 
mais, il doit prouver cette saison qu’il possède aussi l’aspect mental dans son jeu. Mais selon moi, il avec un bon début de saison il sera à Sotchi. Plusieurs me diront qu’il est surestimé et je ne dirai pas le contraire, par contre il faut admettre que Price a le talent requis pour entrer dans les trois gardiens qui seront du voyage à Sotchi en février prochain.


Donc, Carey Price et PK Subban seront de la formation olympique canadienne à Sotchi selon-moi. Cela dépent définitivement du début de saison qu’ils connaitront avec le Canadiens. Et en cette saison olympique, le début de saison sera très important pour plusieurs joueurs du Tricolore qui voudront se tailler un poste avec leurs équipes respectives. 

Alors avant de vous quitter chers lecteurs, je tient à vous remercier de me lire et remercier toute l’équipe d’HABSolument Fan pour le site Web dédié au fans de la Sainte-Flanelle. À tous, une excellente saison et Go!Habs!Go! À la prochaine.


Article 3:

Carey Price et P.K Subban à Sochi pour équipe Canada? 
Alors que la saison approche à grands pas, les deux vedettes du Canadien, Price et Subban, participent actuellement au camp d’orientation d’équipe Canada, en vue des Jeux olympiques de 2014, qui se dérouleront à Sochi, en Russie. 
Comme vous vous en doutez, le talent est présent à ce camp, puisqu’on y retrouve de gros noms tels Sidney Crosby, Steven Stamkos, Drew Doughty et j’en passe. Ma question est: Carey Price et P.K. Subban ont-ils leur place sur cette équipe olympique? La réponse est fort simple : oui. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.
Commençons avec P.K. «Norris» Subban. 
Subban a connu une excellente saison avec le CH l’an dernier. Fort de 11 buts, 27 passes pour 38 points en 42 matchs, le défenseur du Canadien a su prouver à ses détracteurs qu’il avait le calibre et surtout, la maturité pour jouer dans la grande ligue. Le hic, c’est que le Canada compte déjà plusieurs bons défenseurs à sa fiche. Mais je crois fermement que Subban a sa place avec l’équipe canadienne. Je le verrais bien former un duo en avantage numérique avec Letang. Le fait que les jeux se déroulent en Russie sur des patinoires plus grandes qu’en Amérique jouera en faveur de Subban puisque le Canada aura besoin de défenseurs mobiles, bons défensivement, mais également capables d’appuyer l’attaque lorsque c’est nécessaire. 
Voici, selon mon humble avis, les défenseurs qui devraient aller à Sochi:
Duncan Keith-Shea Weber
P.K. Subban-Kristopher Letang
Marc Staal-Alex Pietrangelo
Ensuite, parlons de Carey Price. Contrairement à ce que bon nombre d’entre vous croient, le cerbère du Canadien n’a pas connu une si mauvaise saison. En effet, avant sa contre-performance contre les Maple Leafs, il avait de bonnes statistiques. Bien évidemment, il est capable de beaucoup mieux et je crois qu’il rebondira cette année. Le nouvel entraîneur des gardiens, Stéphane Waite ne pourra qu’aider l’homme masqué du CH à obtenir des résultats à la hauteur des attentes. Bref, revenons aux Jeux olympiques. 5 gardiens ont été invités au camp d’orientation du Canada, soit Corey Crawford, Mike Smith, Braden Holtby, Roberto Luongo et Price. Si on regarde ces gardiens de plus près, on se rend compte que seuls Luongo, Price et Smith ont représenté le Canada lors de certaines compétitions. Est-ce cela leur donne de l’avance sur les autres gardiens? Je ne crois pas. Contrairement aux États-Unis, où on sait presque assurément que le gardien partant sera Jonathan Quick, le Canada a dans sa liste plusieurs jeunes cerbères talentueux. La compétition sera certes féroce, mais je crois que si notre gardien retrouve la fougue qu’il avait en 2007 lors des mondiaux juniors, il a de fortes chances de se retrouver au sein de l’équipe canadienne.
Voici ma prédiction:
Carey Price
Corey Crawford
Roberto Luongo.
Qu’en pensez-vous? Price et Subban méritent-ils de faire partie de cette équipe? Chers lecteurs, à vos claviers, on veut votre opinion!

 


Article 4:

Les Jeux olympiques d’hiver de 2014 qui auront lieu à Sotchi, en Russie, approchent à très grands pas et déjà les joueurs du Canada ont commencé à arriver au camp d’orientation de l’équipe olympique canadienne de hockey masculin qui a lieu à Calgary. D’ailleurs, le gardien Carey Price et le défenseur P.K. Subban, du Canadien de Montréal, sont arrivés il y a deux jours. Cependant, pourquoi est-ce que ces deux derniers devraient faire partie de l’équipe canadienne lors des prochains J.O ? 

La position de gardien de but est pour l’instant celle qui pose le plus de questions. Roberto Luongo avait volé la position de gardien numéro 1 en 2010 à Martin Brodeur. Va-t-il se la faire voler à son tour ? Qui sait, mais il est possible que Carey Price soit pris en sévère considération pour être le prochain gardien partant d’équipe Canada. Tout d’abord, celui-ci est très motivé à l’idée d’être aux prochains Jeux : «Tu dois venir ici et mériter le poste de partant. C’est la mentalité que tu dois avoir. Je veux être le gardien partant pour ce pays.» Price comprend donc cette opportunité exceptionnelle qui se présente et il devra travailler fort pour mériter le titre de partant. Pour y arriver, il devra compétitionner avec Corey Crawford des Blackhawks de Chicago, Mike Smith des Coyotes de Phoenix, Bredan Holtby des Capitals de Washington ainsi que Roberto Luongo des Canucks de Vancouver. Crawford malgré sa Coupe Stanley lors du printemps dernier n’a aucune expérience internationale. Mike Smith ? Une seule et c’était cet été au championnat du monde alors qu’il est déjà âgé de 31 ans. Holtby n’a qu’une seule présence lui aussi à sa fiche alors qu’il était devant la cage du Canada au championnat du monde moins de 18 ans en 2007. Ce dernier ne figurait même pas parmi les 5 meilleurs gardiens à la fin du tournoi. Carey Price de son côté a remporté la médaille d’or au championnat du monde junior en 2007 comme déjà bien des gens le savent. Plusieurs se rappellent probablement de sa performance incroyable face aux États-Unis en demi-finale dans un match qui s’est terminé en tirs de barrage. Il avait même terminé le tournoi avec un pourcentage d’arrêt de 96,1% et une moyenne de buts accordés de 1,17. Malgré seulement six saisons dans la LNH, Price a été en mesure de se faire nommer trois fois pour le Match des étoiles. Bref, Carey Price a la parfaite combinaison de jeunesse, expérience et talent. Si Price est dans sa «game», peu peuvent le surpasser. 

Concernant les défenseurs, plusieurs personnes ont souligné le fait que ceux qui devaient faire normalement l’équipe étaient pour la plus grande part des droitiers. P.K. Subban fait partie de ce lot. Le jeune défenseur du Canadien doit néanmoins faire partie de l’équipe canadienne l’hiver prochain. Malgré tout le talent qu’il possède comme joueur de hockey, il est rare de voir une personne travailler aussi fort et avoir autant de volonté pour arriver à ses fins. Quand il est temps de faire gagner son équipe ou pour créer l’égalité, vous pouvez compter sur P.K. Subban pour effectuer cette tâche. Ce jeune homme est un gagnant. En 2009-2010, il se fait remettre le trophée du Président dans la LAH pour ses accomplissements exceptionnels au cours de cette même saison. Tout ça, seulement à sa deuxième saison dans les rangs professionnels. En 2010-2011, quelques mois plus tard, il se taille un poste avec le Canadien. À l’âge de seulement 21 ans, il doit déjà faire face à de grandes responsabilités en devenant le défenseur numéro 1 du club en raison des blessures à Andrei Markov et Josh Gorges. Malgré qu’il soit déjà un défenseur de premier plan, à peine deux saisons plus tard, Subban confirme son rang de défenseur élite dans la LNH en remportant le trophée Norris qui est remis au meilleur défenseur et ce seulement après trois saisons complétées dans cette même ligue. Tout comme son coéquipier Carey Price, P.K. Subban a lui aussi connu beaucoup de succès dans les tournois internationaux. Il a remporté deux médailles d’or au championnat du monde junior, en 2008 ainsi qu’en 2009. Il fut même l’un des joueurs les plus importants lors de la conquête en 2009. En plus de remporter le trophée Norris, le jeune défenseur de 24 ans a aussi été nommé sur la première équipe d’étoiles pour la saison 2012-2013. Son coup de patin et la façon dont il excelle à amener la rondelle d’un bout à l’autre de la patinoire seront des atouts énormes sur une glace internationale. Il peut très bien se débrouiller dans un rôle défensif et il possède un jeu très complet. 

Si Drew Doughty à l’âge de 20 ans et Shea Weber à l’âge de 24 ans ont fait équipe Canada il y a bientôt 4 ans, pourquoi Carey Price et P.K. Subban ne pourraient-ils pas eux aussi la faire à leur tour ? Cette expérience ne sera que bénéfique dans leurs cas.


Article 5:

À quand remonte la derniere fois que deux joueurs du Canadien de Montréal ont représentés le Canada lors des jeux olympiques? C’était en 1998 lors de la toute première participation des joueurs de la Ligue Nationale de hockey à la compétition de hockey sur glace.
L’équipe unifoliée était alors représentée par les Gretzky, Yserman, Sakic, Bourque, Lindross(alors capitaine), Shannahan, Fleury, McCinnis, Stevens et finalement le tandem Roy-Brodeur devant la gage du Cananda. Les deux élus du tricolore? Shayne Corson et Mark Recchi. Depuis ce temps, seul José Théodore fut invité au camps des jeux de Turin en 2006 et non seulement fut-il exclut de la formation, il fut pincé à utiliser un produit dopant.
Subban et Price seront-ils les successeurs de Corson et Recchi?
C’est à cette question que je vais tenter de répondre en deux blocs(un bloc consacré à chacun des joueurs) et également regarder les rivaux à chacune des positions respectives.

Commençons avec celui qui à mes yeux a le plus de chance d’obtenir un poste et je parle ici de PK Subban. Le tout nouveau récipiendaire du trophé Norris part avec ce haut fait d’arme comme étant un argumant de premier plan pour la direction d’équipe Canada. Duncan Keith est le seul autre défenseur du groupe à avoir déjà gagner ce trophé(c’était en 2010) par contre à l’exception de Scott Niedermayer (retraité) et Chris Pronger (sydromme post-commotion),tous les autres arrières présents lors de la conquête de l’or en 2010 à Vancouver luttent actuellement pour un poste parmis les huits défenseurs disponibles. On parle ici de Brent Seabrook, Dan Boyle, Shea Weber et Drew Dougthy. À l’exception de Boyle, ils sont tous âgées en bas de trente-ans(Keith mentionné plus tôt a célébré son trentième anniversaire le 16 Juillet dernier) et d’autres candidats comme Kristopher Letang, Marc Staal, Dan Hamuis, Marc-Édouard Vlasic, Alex Pietrangelo et Marc Methot sont d’excellentes pointures.
Mais reste que PK a prouvé lors de la dernière saison qu’il a sa place parmis l’élite des défenseurs de la LNH. Son style spectaculaire est de loin très apprécié par les amateurs qui se déplacent en grand nombre au Centre Bell et son tir féroce à la ligne bleue en fait une menace constante surtout lors des avantages numériques. Petit point négatif cependant, parfois Subban pred certains risquent en zone neutre et comme le tournoi se déroulera sur une surface internationale, ces revirements pourraient s’avèrrer couteux lors de moments cruciaux. Reste qu’une période d’ajustement sera nésséscaire pour l’organisation une fois venue l’arrivée de l’équipe en Russie au mois de Février. Ma prédiction: à moins d’un début de saison catastrophique ou d’une blessure majeure, PK Subban sera de la formation partante canadienne.

Passons maintenant a Carey Price. Premier choix du tricolore (5eme au total lors de la cuvée 2005), le natif de Anahim Lake en Colombie-Britannique est sous les projecteurs depuis son tout premier match dans le circuit Betteman le 10 Octobre 2007 à Pittsburgh dans une victoire de 3-2 sur l’équipe de Sidney Crosby.
Les partisans du Canadien disaient à ce moment là qu’il était le futur Patrick Roy. Après une première saison respectable, Price a connu sa part de difficulté lors des deux saisons suivantes ne remportant que 36 victoires au combiné. De la est née au sein de la population du Québec une profonde rivalité avec son adjoint dans les buts Jaroslav Halak et ce dernier l’a même relègué au poste de second violon et lors des séries de 2010, Halak est devenu le héros des québecois en propulsant le Canadien jusqu’en finale de conférence pour la première fois depuis leur dernière conquête de la coupe Stanley en 1993 ayant éliminé à lui seul la puissante machine rouge des Capitals et par la suite la bande à Sid The Kid les deux fois à la limite de 7 rencontres. Puis le 16 Juin 2010, Pierre Gauthier échange Halak aux Blues de St-Louis en retour de deux jeunes prospects alors inconnues. L’un d’eux fut Lars Eller. La direction confia donc le poste de gardien de but numéro un a Carey Price au grand dam des amateurs partout au Québec. Heureusement pour la direction, cela a semblé secouer ce dernier qui connut une saison du tonnerre 38 victoires, 8 jeux blancs et une moyenne d’efficacitée de ,923. En 2012, après une année à oublier pour les partisants du Canadien, le nouveau Directeur-Général de l’équipe Marc Bergevin lui accorde un contrat de 6 ans pour 39 millions. Apres le lock-out, Price et le Canadien ont connut un fort début de saison. Après 30 matchs, la fiche de l’équipe était de 20-5-5 mais la fin de saison fut plus difficille et lors de deux matchs consécutifs en Avril, Price fut chassé de la rencontre après avoir donné des buts disons discutables à l’adversaire. Le tout s’est porsuivie en séries et la bande à Michel Thérrien a du plier bagages apres seulement cinq matchs contre les Sénateurs d’Ottawa. Mais revennons au principal et aux chances de Carey d’obtenir un poste dans l’équipe cannadienne au jeux de Sotchi.
Si on regarde les autres candidats, il n’y a pas de quoi crier gare.
Seul Roberto Luongo était présent à Vancouver et Price n’a rien à envier aux Braden Holtby et Mike Smith. Corey Crawford avec sa coupe Stanley s’amène avec un élément de confiance. D’autres gardiens canadiens ignorrés comme Cam Ward ou Marc-André Fleury pourrait disons avec un fort début de saison se faufiler à la ligne d’arrivée? Possible. Est-ce que l’arrivé de Stephen Waite comme entraineur des gardiens de buts pourra changer la dynamique de la technique de Carey? Reste à voir mais une chose est sure cepandant. Si Price connait un départ canon est si il a une longueure d’avance sur ses pricipaux rivaux, un poste parmis les trois gardiens serait à ce moment très accecible mais dans le cas contraire, les dirigeants d’équipe Canada pourraient changer leur fusil d`épaule.
Ma prédiction: Price va connaitre un très début de saison mais cepandant je crois qu’il aura un poste de réserviste car selon moi Roberto Luongo et Corey Crawford parte avec une petite longueur d’avance. J ai bien dit petite longueur mais d’ici Décembre, beaucoups d’eaux aurront eu le temps coulés sous les ponts.

 



Quel est le meilleur article selon vous?
  
pollcode.com free polls 
Réponse: qui sont ces charmantes demoiselles?
La réponse à la question...
Non merci, je suis déjà fan×
×